Profiter de la délégation d’assurance en regroupant ses crédits

Tirelire / Fabian Blank / Unsplash

En l’espace de quelques années, l’application de différentes lois a brisé le monopole bancaire sur les assurances emprunteurs. La réglementation autorisant la délégation d’assurance, certains emprunteurs ont tout intérêt à étudier les propositions concurrentes. Un changement qui peut s’effectuer par le biais d’un rachat de crédits, destiné à unifier l’ensemble des créances d’un ménage tout en réduisant les mensualités.

De « Lagarde » à « Bourquin » : chronologie d’une (petite) révolution

Avec l’entrée en vigueur de la loi Lagarde en 2010 (Loi n°2010-737 du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation), la délégation d’assurance devenait une réalité. Celle-ci a été complétée en 2014 avec l’arrivée de la loi Hamon (Loi n°2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation) et de son amendement Bourquin en 2018. Au travers de ces deux lois, le marché de l’assurance emprunteur prenait un tournant inédit. Dès lors, il devient possible de garantir son prêt immobilier auprès d’un assureur autre que l’organisme prêteur. Mais ce n’est pas tout puisque la totalité des contrats sont maintenant résiliables à la date anniversaire.

La seule prérogative est de fournir des garanties aux minimums identiques à l’assurance emprunteur d’origine, qu’importe le montant de la nouvelle cotisation. Le marché n’a de ce fait pas tardé à faire sonner le gong de la concurrence et à faire pleuvoir les offres compétitives. C’est pourquoi, les emprunteurs peuvent effectuer une bonne opération en profitant de la délégation d’assurance, à condition d’une évolution positive de sa personne (arrêter de fumer, promotion, hausse des revenus, etc…). Sur la durée totale de l’emprunt, il est possible de réaliser plusieurs milliers d’euros d’économie via ce procédé.

Délégation d’assurance : également possible dans le cas d’un rachat de crédit

Pour pouvoir prétendre à la délégation d’assurance, il faut prévenir 2 mois avant la date anniversaire de son contrat. Le faire 3 mois à l’avance est par ailleurs vivement conseillé, cela permet d‘avoir une marge de manœuvre confortable.

En cas de possession de plusieurs crédits, effectuer un rachat de crédits peut être une alternative intéressante en faisant appel à un spécialiste d’intermédiation en opération de banque (tel que Solutis par exemple). Car en plus de profiter d’une délégation d’assurance, cette opération va unifier l’ensemble des créances tout en baissant la mensualité selon les besoins de l’emprunteur.

La finalité est donc de recevoir une nouvelle offre de crédit « global », personnalisée et à un taux compétitif (cette offre incluant la garantie emprunteur).

Le regroupement de crédits est un processus qui facilite la gestion du budget au quotidien, avec une date de prélèvement mensuel fixe et unique, et qui rend les mensualités plus supportables. Les créances éligibles à un regroupement sont les crédits à la consommation (dont les prêts permettant de financer l’achat d’un véhicule) et les crédits immobiliers, en échange d’une garantie hypothécaire pour les emprunts à l’habitat.

Toutefois, si l’emprunteur souhaite réaliser un nouveau projet, l’opération peut allouer une nouvelle somme destinée à le financer. Celle-ci intégrera également la mensualité unique. Cette opération peut donc soulager le poids des crédits dans le budget des ménages tout en profitant d’une baisse de l’assurance emprunteur.

Actualité postée le 2 novembre 2018 et modifiée le 30 octobre 2018 dans la rubrique : Actualités de l'assurance auto

Publicité

Partager cette page :