Coronavirus : quels sont les assureurs auto qui vont rembourser leurs assurés ?

Calculatrice

Le confinement imposé par l’épidémie de Coronavirus – Covid19 a créé des remous entre les assureurs auto et moto et leurs assurés. En effet, cette période a été propice à une baisse impressionnante de la sinistralité automobile en France, baisse quantifiée par le baromètre mensuel de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière.

Quels assureurs font un geste financier direct envers leurs assurés auto / moto ?

Certaines sociétés d’assurance ont choisi de répercuter en partie à leurs assurés les économies réalisées sur les charges de sinistralité. Effets d’annonce ou réelle volonté de partager l’effort financier en cette période exceptionnelle ? Nous n’en savons rien mais nous avons répertorié ci-dessous ces « gestes » financiers directs (c’est à dire hors participation à des fonds divers de solidarité) accordés par les assureurs à leurs assurés auto et moto. Ceux-ci sont plutôt rares :

MAIF : seule assurance à anticiper la demande de l’UFC-Que Choisir, elle a redistribué 100 millions d’euros à ses assurés automobile (auto et moto), soit un montant forfaitaire de 30 euros par véhicule assuré. Elle a également annoncé le gel de ses tarifs d’assurance auto pour 2021.

GMF : remboursement d’un montant forfaitaire de 40 euros par sociétaire titulaire d’un contrat tous risques auto/moto avec bonus/malus à 0,50 et cotisation annuelle supérieure à 40 € (hors engin de jardinage, camping-car, cyclo, véhicules hors circulation et sans conducteur novice assuré sur le contrat).

Matmut : gel des tarifs des assurances auto et moto jusqu’à fin 2021 + 75 € de remboursement pour les assurés en difficulté financière (demandeurs d’emploi ou perte de travail causée par l’épidémie de coronavirus) + 75 € de remboursement pour toute souscription d’un contrat d’assurance d’un véhicule acheté dans le cadre du plan d’aide national + gel des tarifs 2021 pour les professionnels et associations.

MFA (Mutuelle Fraternelle d’Assurances) : gel des tarifs des assurances auto (professionnels et particuliers), habitation, camping-car et loisirs.

Mutuelle de Poitiers : reversement de 2 % des cotisations perçues en 2020 pour tous les contrats (auto, habitation, santé, pro…) + Gel des tarifs pour les cafés, hôtels, restaurants.

Crédit Mutuel Arkéa : gel des tarifs d’assurance auto pour 2021.

→ AGPM (Association Générale de Prévoyance Militaire) : gel des tarifs d’assurance auto pour 2021 (environ 188 000 contrats concernés).

À noter que certains assureurs réservent leurs aides directes uniquement aux assurés soignants (par une baisse de cotisation ou l’inclusion gratuite de garanties supplémentaires, comme l’assistance 0 km).

Baisse de sinistralité automobile = baisse des cotisations ?

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir a, dans un rapport réalisé en avril 2020, estimé que cette baisse des sinistres permettrait aux assureurs d’économiser de 1,4 à 2,3 milliards d’euros pour l’année 2020.

Souhaitant que ces économies soient intégralement rétrocédées aux assurés, l’association a demandé une baisse significative des primes d’assurance auto et moto : 50 € par voiture assurée et 29 € par moto. L’association argue en outre des difficultés financières que rencontrent nombre de Français dont l’entreprise connaît une baisse d’activité importante.

Mise à jour du 17 novembre 2020 : avec le deuxième confinement en vigueur depuis la fin du mois d’octobre, l’UFC-Que Choisir a relancé sa demande de baisse des cotisations 2021 auprès des assureurs ! Elle indique aussi que l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a déjà observé une baisse de 14 % des accidents automobile pour l’année 2020 par rapport à l’année 2021. Enfin, il semble que certains assureurs accèdent aux demandes individuelles de « ristourne » de leur cotisation, mais sans communication nationale à ce sujet (au contraire : une stabilité – sans baisse – des tarifs d’assurance est prévue pour 2021).

Réplique des assureurs

Mais les assureurs ne l’entendent pas tous ainsi. La Fédération Française de l’Assurance a, dans un courrier de sa présidente Florence Lustman, rappelé que l’économie réalisée devait se calculer sur une année entière, surtout avec un usage accru de la voiture post-déconfinement (notamment en respect de consignes sanitaires).

La FFA a également communiqué sur les efforts financiers (3,2 milliards) des assureurs pour aider les entreprises, notamment TPE et PME, et assurés à faire face à la crise.

Actualité mise à jour le 5 janvier 2021 dans la rubrique : Annonces et actualitésGMFMAIFMatmut

Ces informations vous ont été utiles ? Partagez-les :

•••
Publicité