Assurance auto

Quelle est la meilleure assurance moto ?

Moto + motardSi elle reprend nombre de caractéristiques de l’assurance automobile, l’assurance deux-roues est spécifique de part le type de garanties proposées, le profil de ses assurés et sa sinistralité plus importante.

Cette spécificité se retrouve aussi dans le nombre d’assureurs proposant des contrats moto / scooter qui est beaucoup plus restreint. Et tous ces assureurs ne se valent pas ! Les disparités entre contrats sont fortes, tant dans les garanties et options que dans les niveaux de couverture et d’indemnisation.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons établi le classement des meilleurs contrats d’assurance moto et scooter actuellement proposés en France. Pour cela, nous nous sommes aidés de publications spécialisées et de l’avis des assurés. Et pour vous aider à repérer rapidement la qualité d’un contrat d’assurance moto, nous avons récapitulé les principaux éléments à contrôler avant de vous engager.

Classement des 10 meilleures assurances moto en 2019

Retrouvez en dessous du tableau le détail des sources nous ayant permis d’établir ce top 10. Globalement, notre étude des garanties de chaque contrat, l’analyse de la presse spécialisée et l’avis des assurés se rejoignent.

Les assureurs ci-dessous sont considérés comme les plus performants (qualitativement) du marché de l’assurance moto, en ce qui concerne les garanties proposées, le niveau de couverture et les montants d’indemnisation.

Attention cependant : les notes fournies sont une moyenne globale et il est possible que le contrat proposé par un assureur ne convienne pas à votre situation personnelle. Seul un comparatif personnalisé des garanties et tarifs pourra vous fournir le contrat le plus adapté à votre situation.

Top Assureur
moto
Nom du contrat Label Dossiers
de l’Épargne
Opinion Ass.
Note globale
1. MAIF VAM Excellence 2018 3,7 / 5 3,1 / 5
2. AMF Assurances Multirisque 2 roues Excellence 2018 3,1 / 5 3 / 5
3. Mutuelle des Motards Multirisque moto et scooter Excellence 2017 2,8 / 5 3 / 5
4. MAAF Assurance multirisque Excellence 2018 2,6 / 5 2,9 / 5
5. Matmut Multirisque 2 roues Excellence 2018 2,9 / 5 2,6 / 5
6. Allianz 2 roues Excellence 2017 2,6 / 5 2,4 / 5
7. Direct Assurance Direct Moto Excellence 2018 2,4 / 5 2,4 / 5
8. MMA Assurance deux roues 2,3 / 5 2,6 / 5
9. Macif Assurance deux-roues 2,3 / 5 3,2 / 5
10. AMV Assurance moto 1,8 / 5 2,6 / 5

Sources ayant permis d’établir ce comparatif :

  • Index Assurance, analyse des contrats et conditions générales effectuée en mars 2019.
  • Les Dossiers de l’épargne, éditions 2017 et 2018, analyse d’une dizaine de contrats d’assurance moto au travers de six éléments principaux : défense / protection du conducteur, dommages au véhicule, garanties de confort, indemnisation, tarifs, assistance.
  • Opinion Assurances, consulté en mars 2019, note globale établie à partir des critères suivants : satisfaction, niveau des prix, qualité du service client, qualité des garanties.

Éléments à contrôler pour bien comparer

Le meilleur contrat d’assurance moto est celui vous permettant d’être bien couvert en fonction de votre usage du véhicule. C’est peut-être une lapalissade mais il est important de vérifier que les garanties souscrites correspondent bien à l’usage que vous faites de votre deux-roues. Et que vous ne payez pas « pour rien » certaines garanties.

Il est aussi important de ne pas se contenter de l’argumentaire commercial de l’assureur, et de contrôler de quel montant et comment vous serez indemnisé en cas de sinistre (ce qui est tout de même le premier but de la souscription d’un contrat d’assurance).

Responsabilité civile et défense / recours : les garanties obligatoires

Comme l’assurance auto, l’assurance des deux-roues est avant tout une assurance de responsabilité (loi Badinter du 5 juillet 1985). C’est à dire qu’elle doit obligatoirement couvrir les dommages matériels ou corporels que votre véhicule pourrait causer aux tiers : autre pilote, piéton, conducteur automobile…
Les montants de garantie de responsabilité civile (RC) sont établis légalement et tous les assureurs doivent garantie a minima ces montants : 1 000 000 € pour les dommages matériels et montant illimité pour les dommages corporels.

La garantie défense pénale et recours suite à accident (DPRSA) est également une obligation légale. Elle prévoit la prise en charge par l’assureur des frais relatifs à la défense de l’assuré et au recours contre un tiers (notamment devant les tribunaux) après un accident de la circulation.
Attention : les montants de garantie sont beaucoup plus libres que pour la responsabilité civile. Ils peuvent fortement varier d’un assureur à l’autre : pensez à bien les contrôler dans les conditions générales de votre contrat.

La protection du pilote

La loi Badinter protège les victimes d’accident de la circulation, et notamment les dommages corporels. Mais qu’en est-il des responsables de ces mêmes accidents ? La loi ne prévoit rien pour eux, ce qui pose problème pour les pilotes de deux-roues particulièrement exposés lors d’un accident. Et même s’ils ont provoqué cet accident, il est absolument nécessaire qu’ils soient bien protégés.

C’est pourquoi la garantie protection du conducteur / pilote est proposée par tous les assureurs moto, en inclusion ou en option. Mais les niveaux de garantie sont bien différents selon les assureurs !

→ Il est important de consulter les plafonds d’indemnisation en cas de décès et d’AIPP (Atteinte Permanente à l’Intégrité Physique et Psychique). Ceux-ci peuvent varier de quelques dizaines de milliers d’euros (par exemple chez les courtiers tels qu’April ou Assu 2000) à plusieurs millions d’euros (à la MAIF).

→ Le seuil d’AIPP est également à vérifier. Il s’agit du seuil minimal d’invalidité permanente à partir duquel une indemnisation est versée par l’assurance. Ce seuil est exprimé en pourcentage : un seuil bas est positif pour l’assuré.
La norme est d’environ 11 % mais plusieurs assureurs moto dépassent ce niveau pour atteindre généralement 15 %.

Les dommages au deux-roues

Les motos et scooters sont particulièrement exposés au risque de dommage matériel : une bonne couverture est donc nécessaire. Un véhicule totalement accidenté sera pris en charge de manière traditionnelle, avec l’évaluation des dommages par un expert et le calcul de la VRADE.

Mais pour les éléments annexes, notamment les parties vitrées, la couverture est parfois déficiente. La prise en charge du bris des feux, clignotants, miroirs des rétroviseurs et bulle de carénage est à vérifier au sein des conditions générales du contrat.

Les techniques de vol couvertes sont aussi à contrôler : violence physique, menace de violence, abus de confiance, escroquerie… De nombreux assureurs limitent leur indemnisation à certaines techniques de vol et il est rare que l’abus de confiance ou l’escroquerie soient couverts.

→ Dans tous les cas, contrôlez les plafonds d’indemnisation, notamment la durée de l’indemnisation en valeur d’achat et / ou en valeur d’expert majorée.

Le casque et les équipements de protection

L’équipement du motard a un coût relativement élevé et, comme le véhicule, peut être particulièrement endommagé lors d’un accident. Casques, gants, bottes, combinaison, gilet airbag… : autant d’éléments à indemniser après un sinistre !

→ Certains assureurs proposent en inclusion le remboursement du casque, pour d’autres ce n’est qu’une option… Et pour le reste de l’équipement, il s’agit généralement d’une option mais que certains assureurs ne proposent même pas !

Les accessoires ajoutés au véhicule

Bulle de carénage, top-case, valise, saute-vent, peinture personnalisée… : on adjoint souvent des accessoires aux deux-roues. Ceux-ci sont vulnérables en cas d’accident mais sont en plus la cible de vols.

→ Plusieurs assurances proposent des options permettant de couvrir ces accessoires, mais faites attention à bien contrôler les montants et conditions de remboursement (parfois très légers).

Les effets transportés

Comme les accessoires, les objets transportés sont vulnérables en cas de sinistre. Les vols dans les valises et top-cases sont réguliers et le contenu peut être particulièrement endommagé en cas de sinistre d’importance (avec incendie du véhicule par exemple).

→ Si vous pensez transporter des effets d’une certaine valeur, les assureurs proposent des options pour la couverture de ces effets. Pensez tout de même à regarder les plafonds d’indemnisation et les exclusions de couverture dans les conditions générales.

L’assistance moto

Comme tous les véhicules terrestres à moteur, les deux-roues ont des sinistres : accidents, vols ou pannes. Vous pouvez donc avoir besoin d’assistance à n’importe quel moment !
Un assistance réactive et complète est nécessaire.

→ Pensez à contrôler la franchise kilométrique en cas d’accident ou de panne. Celle-ci peut monter jusqu’à 50 kilomètres ! Ce qui fait loin si l’on ne dispose pas de moyens simples pour réparer ou remorquer son véhicule…
Pensez également à contrôler que celle-ci inclut bien l’assistance au véhicule et aux personnes.

→ Enfin, les assistances proposent de nombreux services annexes : frais de gardiennage, envoi d’un proche au chevet, retour au domicile, assistance crevaison / erreur de carburant, accompagnement des enfants, avance des frais d’hospitalisation, envoi de pièces détachées…
Si vous pensez avoir besoin d’un service en particulier, contrôlez sa présence dans les conditions générales du contrat d’assistance (généralement différencié du contrat général car il ne s’agit pas du même assureur). Tous les contrats d’assistance n’ont pas les mêmes garanties !

» Voir aussi notre classement des meilleures assurances auto «

Notez ou partagez cette page !

Quelle est la meilleure assurance moto ?
4.6 (91.43%) 14 vote[s]
•••
Publicité