Assurance auto

Comment assurer une voiture qui ne roule pas ?

Une voiture qui ne roule pas est potentiellement dangereuse. Comme la plupart des véhicules terrestres à moteur, il y a donc une obligation légale de l’assurer, au moins au tiers (correspondant à la responsabilité civile obligatoire), comme l’indique l’article L211-1 du Code des Assurances :

« Les contrats d’assurance couvrant la responsabilité mentionnée au premier alinéa du présent article doivent également couvrir la responsabilité civile de toute personne ayant la garde (…) du véhicule »

Quelques exemples de risques potentiels liés à la garde d’un véhicule terrestre à moteur :

  • Incendie et/ou explosion s’il reste du carburant, à cause d’une batterie défectueuse, d’un court-circuit… ;
  • Collision avec un autre véhicule, ou tout autre objet ou personne physique ;
  • Problème de freins défectueux, notamment pour les véhicules stationnés en pente ;
  • Etc..

Ces risques ne proviennent pas nécessairement du véhicule en lui-même, mais celui-ci peut être un vecteur de propagation du risque (explosion due au carburant contenu dans le véhicule par exemple).
En outre, il n’est jamais certain que le véhicule ne roulera plus. Il peut être réutilisé, même de façon exceptionnelle, ou tout simplement volé et provoquer un accident de la circulation.

À noter que le tarif de la cotisation pour une assurance auto au « tiers simple » d’un véhicule n’effectuant pas de kilomètres est en général très bas (mais cela dépend aussi du profil de l’assuré).

→ Pour en savoir plus sur la procédure de souscription d’une assurance auto :

Pour aller plus loin...

N'hésitez pas à partager cette page !

•••
Publicité