Comment changer d’assurance auto ?

Changer d'assurance autoObtenir un tarif moins cher, modifier ou étendre ses garanties, améliorer la qualité de service… : autant de bonnes raisons de vouloir changer d’assureur pour sa voiture ! La procédure est simple et n’entraîne pas de difficultés particulières dès lors que l’on respecte les délais de résiliation du précédent contrat.

Sommaire de l’article :
1/ Choisir son futur assureur auto
2/ Souscrire le nouveau contrat d’assurance auto
3/ Résilier son contrat actuel les démarches

1/ Choisir son futur assureur auto

=> Établir plusieurs devis auprès de différents assureurs, en définissant auparavant les garanties que vous souhaiteriez souscrire (dommages tous accidents, vol, bris de glace, assistance étendue, protection du conducteur…).
Pour établir ces devis, vous aurez notamment besoin de connaître votre bonus ou malus actuel. Celui-ci est indiqué sur le relevé d’information que doit obligatoirement vous délivrer votre assureur à votre demande. Vous pourrez également le trouver sur le dernier avis d’échéance envoyé par votre assureur actuel. En attendant, vous pouvez déjà estimer votre coefficient actuel en vous reportant à notre tableau de calcul du bonus-malus.

=> Un comparateur peut vous aider efficacement à établir ces devis, même s’il faut conserver à l’esprit que toutes les sociétés d’assurance n’y sont pas référencées. L’Index Assurance vous propose son comparateur des principaux assureurs auto en ligne, en partenariat avec MeilleureAssurance :

=> Vous pouvez également consulter notre classement des assureurs auto les moins chers et la liste 2018 des meilleures assurances auto.
Publicité

2/ Souscrire le nouveau contrat d’assurance auto

=> Lorsque vous avez choisi un nouveau contrat d’assurance, vous pouvez le souscrire immédiatement puisque vous pourrez choisir une date d’effet ultérieure. Cette date d’effet doit correspondre au lendemain du jour de résiliation effective de votre précédent contrat (voir la procédure de résiliation à l’étape 3 ci-dessous).
Par exemple, si votre précédent contrat se termine le 31 janvier (à 23h59), la date d’effet du nouveau contrat doit être fixée au 1er février (à 00h00).
Cette date d’effet est très importante car votre véhicule ne doit pas rester non assuré, même quelques heures. En plus d’être illégal, cela pourrait vous coûter particulièrement cher en cas de sinistre.

=> Lors de la souscription du contrat, le nouvel assureur vous demandera les documents suivants :

  • Votre permis de conduire ;
  • La carte grise du véhicule ;
  • Un relevé d’information délivré par le ou les précédents assureurs ;
  • En cas de sinistre responsable important durant les 5 dernières années : éventuellement des documents spécifiques liés à ce sinistre ;
  • Un moyen de paiement (carte bancaire, chèque ou espèces chez certains assureurs) + un RIB pour le prélèvement bancaire.

À noter que pour valider définitivement votre contrat et s’assurer que le véhicule n’a pas subi de sinistre entre la souscription du contrat et la date d’effet, le nouvel assureur pourra vous redemander un relevé d’information actualisé et fourni par l’assureur précédent après la date de résiliation du contrat.

3/ Résilier son contrat actuel : les démarches

=> Si votre contrat actuel a plus d’un an : vous pouvez le résilier à tout moment moyennant un délai de préavis d’un mois.
Voir la procédure complète de résiliation à l’aide de la loi Hamon (+ modèle de lettre). Votre futur assureur vous proposera le plus souvent d’effectuer cette procédure à votre place !

=> Si votre contrat a moins d’un an : vous êtes dans l’obligation d’attendre la fin de la première année d’échéance pour pouvoir le résilier.
Vous pouvez dans ce cas choisir de le résilier à l’aide de la loi Hamon une fois la date d’échéance dépassée, ou anticiper une résiliation le jour même de l’échéance en prévenant votre assureur actuel au moins deux mois avant la date d’échéance de votre contrat
Voir la procédure complète de résiliation à l’échéance (+ modèle de lettre).

Il existe également quelques cas exceptionnels de résiliation anticipée avant la fin de la première année de contrat, mais ils sont définis et encadrés par le Code des Assurances : déménagement, changement de vie professionnelle, changement de situation patrimoniale…
Voir les différents cas de résiliation avant l’échéance.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser...

Publicité

Partager cette page :