Assurance auto

Meilleure assurance jeune conducteur : le top 10

Jeune conducteur (c) Jonas JunkUn jeune conducteur a besoin d’être bien assuré. C’est à dire de bénéficier, comme les conducteurs plus expérimentés, de garanties performantes lui assurant une protection financière suffisante en cas de sinistre.

En France, si de nombreux assureurs refusent d’assurer les automobilistes ayant moins de 2 ou 3 années d’expérience de la conduite, d’autres leur proposent au contraire un contrat d’assurance qualitatif, assorti d’avantages spécifiques.

Assistance, protection du conducteur, garanties dommages, plafonds d’indemnisation… : nous avons analysé et évalué les contrats d’assurance auto de plusieurs dizaines de sociétés d’assurance françaises. Nous sommes donc en mesure de vous fournir le top 10 des meilleures assurances auto pour jeunes conducteurs à souscrire en 2020 / 2021.

Classement des 10 meilleures assurances auto pour jeunes conducteurs

Les contrats présentés ci-dessous sont accessibles à tous les jeunes conducteurs. Il n’y a pas de restriction sur un nombre minimal d’années d’expérience ou l’obligation d’avoir des parents assurés dans la même société.

Cependant, il est possible qu’en fonction du véhicule à assurer, de son usage et de la formule souhaitée, certains assureurs ne puissent établir une proposition tarifaire.

Classement des 10 meilleures assurances auto pour jeunes conducteurs
Top Assureur
automobile
Nom du contrat Évaluation Commentaires
1. Logo MatmutMatmut Auto 4D ★★★★ Des garanties couvrantes dès les premières formules de souscription, avec la possibilité de choisir des options de renforcement. Un assureur qui souhaite attirer les profils novices avec plusieurs réductions spécifiques.
2. Logo Crédit AgricoleCrédit Agricole
Automobile ★★★★ Plusieurs garanties de base réellement couvrantes : individuelle conducteur, assistance, bris de glace. Des avantages spécifiques pour les jeunes conducteurs, qu’ils soient enfants d’assurés ou non.
3. Logo La Banque PostaleLa Banque Postale
Auto ★★★ Un contrat complet ouvert à tous. Des avantages et réductions spécifiques pour les conducteurs novices, et plus particulièrement pour les enfants d’assurés.
4. GMFGMF Auto ★★★ En choisissant les bonnes options, un contrat complet. L’assistance est particulièrement performante. La GMF propose des avantages dédiés aux jeunes conducteurs, et notamment à ceux intégrant la fonction publique.
5. Logo MacifMacif Automobile ★★★ Le contrat Macif est ouvert à tous, avec plusieurs arrangements pour accueillir au mieux les conducteurs novices : boîtier connecté, assistance géolocalisée, covoiturage sans frais ni démarche…
6. Logo AxaAxa Clic & Go ★★ Un contrat ouvert à tous, et notamment aux conducteurs inexpérimentés qui peuvent bénéficier de 5 retours en taxi / an ! Les garanties proposées sont relativement satisfaisantes.
7. A comme AssureAcommeAssure Novys ★★ Une offre entièrement dédiée aux jeunes conducteurs, élaborée en partenariat avec la compagnie Suravenir Assurances. Tiers à Tous risques : toutes les formules sont accessibles et le boîtier connecté permet d’économiser jusqu’à 40 % de la prime.
8. Euro AssuranceEuro Assurance
Automobile ★★ Le courtier du groupe Assu 2000 propose des formules accessibles à tous les profils. Les garanties sont plutôt satisfaisantes mais il est nécessaire de sélectionner les bonnes options au moment de la souscription.
9. Logo Direct AssuranceDirect Assurance
YouDrive ★★ YouDrive est le contrat d’assurance « connecté » du célèbre assureur direct, dont le public cible est les conducteurs avec moins de 2 ans d’assurance ou moins de 7 ans de permis. Le boîtier embarqué permet d’économiser jusqu’à 50 % de la cotisation. Les garanties sont cependant parfois trop limitées.
10. Logo AssuronlineAssuronline Auto ★★ Le site de vente en ligne du courtier AssurOne propose une offre dédiée intéressante aux jeunes conducteurs. Pour y souscrire, il est nécessaire de répondre au questionnaire de profilage réalisé par Road-b-score.

Qu’est-ce qu’un « jeune conducteur » pour un assureur ?

La loi, via l’article A335-9-1 du Code des Assurances, donne une définition assez précise de ce qu’est un jeune conducteur. Il s’agit :

  • soit d’un assuré ayant un permis de conduire de moins de trois ans ;
  • soit d’un assuré ayant un permis de trois ans et plus mais ne pouvant justifier d’une assurance effective au cours des trois dernières années précédant la souscription du contrat.

Cependant, certains assureurs utilisent des critères propres pour définir un jeune conducteur. Par exemple, seuls les conducteurs ayant moins de deux années d’expérience de la conduite sont parfois considérés novices.

Pourquoi est-il difficile de s’assurer en tant que jeune conducteur ?

Comme le démontrent les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, les conducteurs novices sont en proportion plus impliqués dans la réalisation des accidents de la route (18 % de l’ensemble des accidents), et notamment dans les accidents corporels.

→ Une autre donnée particulièrement révélatrice : en 2019, 79 % des conducteurs novices tués en véhicule de tourisme étaient présumés responsables !

Le risque de sinistre responsable étant plus important avec un conducteur inexpérimenté, il est logique que les sociétés d’assurance soient plus frileuses lorsqu’on leur demande d’assurer un jeune conducteur. Cela explique également les tarifs élevés à la souscription.

Quels sont les tarifs pratiqués par les assureurs ?

Les néo-conducteurs représentant un risque plus important à assurer, les tarifs proposés sont naturellement plus élevés. A cela s’ajoute une disposition légale permettant aux assureurs d’augmenter de façon significative le montant des cotisations pour les conducteurs considérés comme novices : la surprime jeune conducteur.

Cette surprime vient s’ajouter au montant de la prime initiale calculée par l’assureur. Elle peut représenter 100 % de la prime initiale durant la première année d’assurance, puis 50 % la deuxième année et 25 % la troisième année.

Au final, pour un modèle de voiture commun (type Renault Clio ou Peugeot 208), le montant de la prime pourra varier de 400 à 800 € par an en formule Tiers simple, jusqu’à 1 500 € par an en formule Tous risques.

Nos conseils pour assurer sa voiture en tant que jeune conducteur

Pour se constituer, sans se ruiner, des antécédents positifs en tant qu’assuré automobile, voici quelques conseils de bon sens à appliquer.

Passer son permis en conduite accompagnée

Cette solution permet de faire baisser efficacement le montant de la prime d’assurance. En effet, avec une attestation de conduite accompagnée, le montant de la surprime jeune conducteur ne peut dépasser 50 % de la prime initiale durant la première année d’assurance, et 25 % la deuxième année. Cette surprime est supprimée lors de la troisième année d’assurance.

Lors de l’acquisition du véhicule : choisir un modèle de faible puissance

La puissance du véhicule est l’un des critères entrant en compte dans l’élaboration du tarif d’un contrat d’assurance. Un véhicule de forte puissance, permettant de rouler plus vite, entraînera nécessairement un risque plus important d’accident grave. Ce type de modèle est rédhibitoire chez la plupart des assureurs.

L’idéal pour un assureur est que le jeune conducteur se présente avec un véhicule ancien et de faible puissance.

Être désigné en tant que conducteur secondaire sur un autre contrat

Si possible, il est préférable de se constituer des antécédents d’assuré en tant que conducteur secondaire sur un autre contrat, notamment celui de ses parents. Lors de la première souscription en tant que conducteur principal, cette expérience sera prise en compte et permettra de bénéficier d’un prix plus intéressant.

S’assurer dans la même société que ses parents (s’ils sont bons conducteurs)

C’est, avec la conduite accompagnée, le conseil permettant de bénéficier du meilleur tarif. Un assureur sera beaucoup plus enclin à accepter un jeune conducteur si ses parents sont déjà assurés chez lui et, évidemment, s’ils disposent d’un bonus. En outre, l’assureur pourra faire bénéficier le néo-assuré de remises avantageuses.

Lors de la souscription : choisir des garanties adaptées au risque

Il ne faut souscrire une formule Tous risques ou Intermédiaire que si la voiture est récente et représente une valeur certaine. Une formule au tiers coûtera toujours beaucoup moins cher qu’une formule Tous risques. Pour une voiture ancienne, une formule Tous risques est inutile, le coût des réparations après un sinistre dépassant souvent la valeur de la voiture.

Adopter une conduite sage et responsable

Être considéré comme jeune conducteur ne dure finalement que trois années. Cela vaut donc le coup de faire particulièrement attention à sa conduite pour éviter tout sinistre pouvant entacher durablement sa réputation auprès des assureurs, et grever de façon importante son budget.

Ne pas déclarer les petits sinistres matériels

Si vous pouvez le supporter financièrement, il est fortement déconseillé de déclarer les petits sinistres matériels à votre assureur. Cela vous permettra d’éviter une résiliation compagnie ou, si vous êtes responsable, l’application d’un malus à l’échéance annuelle.

Dans la mesure du possible, financez vous-même la réparation des dommages. Celle-ci vous coûtera généralement moins cher que le doublement du montant de votre cotisation annuelle d’assurance.

Ces informations vous ont été utiles ? Partagez-les :

•••

Article mis à jour le 29 novembre 2020 • • •

Publicité